Voyance audiotel Voyance privée

L’ego spirituel et ses dangers

L’ego spirituel peut naître après un travail sur soi. En pratiquant la méditation, le yoga ou bien en lisant des livres sur la spiritualité, certaines personnes pensent alors avoir atteint un certain niveau de connaissance, proche d’une certaine vérité en fait. 

Cet ego spirituel se développe de plus en plus aujourd’hui, facilité notamment par la multiplication des pratiques de bien-être. Pourtant, ce narcissisme peut avoir ensuite des effets pervers et ne devenir qu’apparence. Alors qu’une certaine forme de développement spirituel est recherchée, les effets escomptés peuvent ensuite être tout autre. En effet, l’ego spirituel déguise les intentions, ne faisant alors plus correspondre la spiritualité recherchée à de vrais signes d’éveil spirituel. 

Quand l’ego prend le dessus en spiritualité, la personne obtient alors un regard faussé d’elle-même. Mais quelle est la différence entre ego et ego spirituel ?

Qu’est-ce que l’ego spirituel ?

L’ego correspond à la conscience que l’on a de soi, de notre personne. En associant la spiritualité à ce terme, on comprend que notre conscience – ou notre âme – fait le choix de s’intégrer dans notre corps pour devenir un être singulier. Avoir conscience de soi est une bonne base, mais cela ne doit pas venir desservir la personne elle-même. Si la spiritualité s’utilise pour alimenter l’ego, elle devrait pourtant être utilisée pour dépasser cet ego, et non pas pour la nourrir directement.

Développer son ego spirituel par rapport au ressenti de certaines émotions, comme la colère par exemple : c’est se rendre compte que l’on peut réduire son état d’énervement en comptant sur le développement de la spiritualité. Et ce développement spirituel peut donc aider à mieux se connaître. 

En effet, ce travail sur la vie de l’âme et les éléments indépendants de la matière peut même aller plus loin. Comme le fait d’accepter d’aimer plus facilement ses ennemis par exemple. 

L’ego spirituel peut aller pour certains jusqu’à refuser l’abondance et l’aspect matériel des choses. Une manière de prouver sa spiritualité et opposer les autres habitudes des gens à ses propres choix. Le rejet de l’autre devient alors bien plus simple que de se questionner soi-même. En jugeant les autres comme des êtres superficiels, nait une façon de se rassurer face à ses propres convictions. La spiritualité est ainsi déformée. Développant en fait bien plus l’égocentricité de chaque personne par le biais de croyances spirituelles, que la vraie forme spirituelle de l’expérience intérieure.

Une notion proche du narcissisme

Le narcissisme est le fait d’accorder une trop grande importance à sa propre personne. On connaît le problème du narcissisme donnant à une personne l’envie de se mettre en avant. La spiritualité peut aussi faire dévier l’individu vers des pratiques très éloignées d’une éventuelle élévation, l’empêchant ainsi d’atteindre la connaissance de soi. Nommées « narcissisme spirituel », ces réactions ne permettent pas d’atteindre l’éveil de soi pour se reconnecter à son être et développer ses connaissances spirituelles. La recherche de la spiritualité sert alors dans ce cas à nourrir l’ego. Si la spiritualité n’est pas utilisée à bon escient, mais au contraire qu’elle sert à alimenter sa propre personne, le but recherché n’est pas le bon. Découvrir la spiritualité, ce n’est pas tomber dans un extrême. Comme le fait de penser d’avoir atteint un certain niveau de sagesse, juste après avoir lu toutes les meilleures références d’ouvrages sur ce sujet. Le narcissisme spirituel amène l’individu à se déconnecter de la réalité. Il ne parvient alors plus à se connecter réellement à soi et aux autres. En effet, bien souvent, la personne souffrante d’ego spirituel ne supporte pas les autres. 

Et si le sujet lui-même doit apprendre à sortir d’un ego spirituel, les personnes qui l’entourent doivent aussi l’alerter. Elles ne doivent pas rester dans un certain mutisme, pour l’aider à prendre conscience de l’état actuel des choses. Car certaines personnes, trop troublées par leurs conditions actuelles, peuvent en oublier leur vrai état. Et si l’ego vient se mettre au travers de la spiritualité, la quête initiale en sera alors totalement troublée.

H2 L’éveil spirituel et ses dangers

Montant alors en puissance, l’ego spirituel laisse de moins en moins de place à la remise en question, élément pourtant fondamental pour avancer. Après l’éveil spirituel, il faut prendre en compte les effets néfastes d’un ego spirituel mal maîtrisé. En effet, les termes éveil spirituel et danger peuvent tout à fait aller de pair.

L’erreur à ne pas commettre est donc de croire que le fait d’être arrivé à suivre un chemin éclairé peut nous élever bien plus que les autres. Cette égocentricité n’est alors pas fondée.  Car plus nous nous rapprochons de l’ego et plus nous nous éloignons du bon chemin, pour aller dans des concepts plus obscurs et bien plus néfastes pour notre personne. Dans ce cas, il vaut donc mieux prendre conscience de cet éveil spirituel douloureux pour y faire face, et ainsi aller mieux.

Faire disparaître l’ego spirituel

Si nous avons vu que l’éveil spirituel fonctionne par étapes, il devient à un moment donné urgent de sortir de cette dimension néfaste. Se libérer de l’ego peut se faire par différents biais :

  • Contacter un voyant 

Vous avez besoin d’aide face à votre ego spirituel ? Vous souhaitez comprendre vers où vous devez aller ? Les voyants de Monde Voyance peuvent justement vous accompagner vers cette réflexion en réalisant une consultation de voyance privée par téléphone. Une séance anonyme et personnalisée pour vous permettre de répondre à toutes vos questions.

  • Se remettre en question 

S’aimer bien soi-même, c’est déjà un premier pas sur le fait de s’intéresser correctement à la spiritualité. C’est en restant à l’écoute de son corps, avec une forme d’honnêteté par rapport à soi, que l’on parvient mieux alors à tendre vers ce qui nous correspond. Et ce, sans tomber dans les dangers de l’éveil spirituel. Si beaucoup de personnes se demandent combien de temps dure un éveil spirituel, nous devons prendre conscience du développement du côté obscur, ce fameux ego, souvent présent. Nous pouvons en fait maîtriser cette partie sombre de nous. Si dans un premier temps il faut déjà en avoir conscience, nous pouvons ensuite jouer avec pour ne pas sombrer dans un égoïsme spirituel et vers un certain nombrilisme.

Il est donc important de savoir se remettre en question régulièrement pour ne pas développer un ego spirituel néfaste. Pour cela, il est intéressant de se poser les bonnes questions, au bon moment. Il peut être utile de se demander par exemple si l’on est prêt à stopper ses contradictions. Ou bien encore, se demander en quoi l’on se sent cohérent dans notre façon de penser et de faire les choses. L’écriture aide aussi à se libérer de cet ego spirituel. Elle peut encourager à se détacher d’un ego trop présent dans un quotidien où beaucoup d’individus cherchent à se démarquer des autres. Il suffit alors d’écrire régulièrement ce qui nous passe par la tête dans un joli petit carnet, pour apprendre à exprimer nos doutes et nos peurs, sans véritables filtres. Se rendre compte de ses failles est déjà une belle étape pour éviter qu’un ego spirituel ne vienne prendre le dessus après un questionnement intérieur.

  • Demander l’avis de ses proches 

Il est aussi possible de demander l’avis à ses proches ou à des modèles spirituels que vous connaissez pour vous accompagner dans cette réflexion du moi. Quand l’ego prend le dessus, on aime pouvoir se libérer, mais aussi sentir une présence bienveillante à nos côtés. N’hésitez pas à demander de l’aide !