Voyance audiotel Voyance privée

Les âmes choisissent-elles leurs parents avant de s’incarner ?

Si le fait de visualiser son enfant avant sa naissance n’est pas vraiment possible, de nombreux parents reçoivent pourtant des indications précises avant sa venue. Ils semblent alors cibler son caractère, ses besoins et sa façon d’être, sans le connaître encore. Cette petite voix intérieure, telle une intuition, est en fait une réelle communication avec l’âme de l’enfant. L’âme du futur bébé semble venir à eux et vouloir directement communiquer. Elle investit déjà le lieu de vie et se présente à ses parents, avant de faire le choix de s’incarner réellement. D’ailleurs, des fausses couches montrent que l’âme préfère parfois reculer et ne souhaite finalement pas s’incarner, pouvant par contre décider de le faire ensuite plus tard.

Communiquer avec l’âme de son bébé avant conception est donc possible. Des parents peuvent décrire très précisément comment leur futur enfant à naître sera. Cette communication naturelle avec l’au-delà peut arriver soit juste avant la conception de l’enfant, soit très amont, comme un appel. On dit que l’âme choisit son prénom.  La première communication qu’elle peut établir avec ses parents permet à ces derniers ensuite d’avoir des indications pour bien choisir ce prénom, comme une orientation.

Vous avez des questions sur comment communiquer avec l’âme d’un futur enfant ? Nos voyants et médiums peuvent vous aider à trouver des réponses, lors d’un rendez-vous en consultation privée.

L’âme de bébé choisit ses parents

Si une âme vit plusieurs fois, elle revient à chaque fois en apportant quelque chose de nouveau, pour évoluer elle-même, mais aussi pour aider les autres. Une âme se guérit et revient toujours plus motivée pour expérimenter ce qu’elle a à découvrir. 

Et chaque âme choisit bien sa famille, avant de s’incarner et de revivre une nouvelle histoire. Les énergies libérées par les futurs parents attirent l’âme, qui va choisir ensuite de s’incarner éventuellement dans le corps du futur bébé. Si l’âme est attirée notamment par cette énergie dégagée, d’autres éléments entrent en compte comme l’environnement ou la composition de la famille par exemple. L’âme de bébé choisit ses parents selon donc de nombreux critères : une ambiance, des personnalités, un espace, les possibilités à intervenir…

Et s’il existe différents parents, il existe aussi différentes familles d’âmes. Sur notre planète, nous pouvons en compter treize en tout et elles apportent toutes différemment de la lumière et de l’amour. Leurs objectifs ne sont pas tous identiques, avec des besoins différents.

Définir une mission d’âme

C’est tout d’abord en choisissant ses objectifs de réincarnation qu’une âme définit sa venue sur Terre. Et elle peut intégrer un corps physique pour différentes raisons : la mission de l’âme. Cette dernière peut être tout simplement d’aider en soulageant certaines blessures, de transmettre, d’apporter aux autres ou bien encore d’encourager l’ouverture d’esprit.

En fonction de ce que l’âme souhaite vivre comme expérience, de ce qu’elle veut tester et comment elle souhaite évoluer, son choix sera différent. Différentes missions sont alors possibles après incarnation dans un nouveau corps physique, soit celui du bébé. Et selon les sensibilités et les missions de chacune, l’âme va alors choisir d’intégrer une famille plutôt qu’une autre.

  • Une âme guérisseuse

L’âme guérisseuse fait le choix de s’intégrer dans un futur corps pour aider le monde actuel. Elle vient l’embellir et l’accompagner pour le faire évoluer vers une voie plus saine et réparatrice. Cette mission de vie de guérison est une forme de contribution à ce que nous vivons, en étant conscients des évolutions à apporter.

  • Faire évoluer les choses par la transmission des savoirs

Cette mission d’âme veut faire évoluer les consciences et se met alors en place par la transmission des savoirs. Cette transmission de connaissances prend souvent en fait la forme de conseils ou d’enseignement également.

  • Développer la tolérance pour soi et les autres

Une autre mission de l’âme allant se réincarner est la tolérance. Selon la famille choisie, cette âme peut permettre une certaine ouverture d’esprit, en acceptant la différence, que ce soit sur les motivations, la religion, l’opinion… Elle donne alors matière à apprendre à pardonner et à ne pas en vouloir aux autres. L’apprentissage de cette qualité passe souvent par des épreuves de vie, donnant lieu ensuite à la mise en place du pardon et de l’acceptation.

L’âme peut aussi avoir pour mission l’éveil au monde, en apprenant à profiter de l’instant présent ou encore en nous enseignant à mieux nous aimer en laissant de côté nos complexes. Que ce soit pour s’améliorer soi ou pour améliorer la relation que l’on a avec les autres, l’âme sait ce dont nous avons besoin.

Pourquoi l’âme choisit ses parents ?

L’âme choisit son incarnation, mais elle ne met pas forcément tout de suite en avant sa mission. Et c’est notamment en se rendant compte des défauts des parents que l’on peut mieux imaginer cette mission d’âme de l’enfant. Si un sentiment de rejet ou au contraire de fusion extrême est présent, la mission d’âme peut être ensuite de rétablir une certaine harmonie au sein de la famille.

Pourquoi on choisit ses parents ? L’âme regarde déjà les défauts de ses parents. Que ce soit l’énervement, l’indifférence ou l’incapacité à se remettre en question par exemple. Chaque âme remarque les difficultés, les failles et les blessures émotionnelles des personnes. L’âme cherche alors à évoluer en aidant les autres et en les faisant évoluer. Tout ce qui nous arrive dans notre vie sociale peut donc provenir d’interventions d’âme au niveau karmique, des conflits, aux réconciliations par exemple. À un moment donné, l’âme peut nous accompagner pour trouver ce que nous recherchons, que ce soit plus d’amour, de la compréhension, un apaisement ou bien encore une recherche d’autonomie notamment.

La mission de l’âme est de nous faire évoluer et de nous porter, mais sans nous juger. Les choix et les problèmes rencontrés font donc écho à un besoin d’évolution personnel et vont, malgré les difficultés, nous permettre de devenir encore plus forts et bien meilleurs.